Vous êtes ici : Accueil / Modules / Actualités / Conférence témoignage de Marthe Cohn, espionne juive dans...

Conférence témoignage de Marthe Cohn, espionne juive dans l’Allemagne Nazie, le 10 octobre au Casino de Saint Gilles Croix de Vie

Le 10 octobre prochain à 20h30 au Casino, la Ville de Saint Gilles Croix de Vie accueillera pour la troisième fois Marthe Cohn, espionne juive dans l’Allemagne Nazie, pour une conférence témoignage ouverte au grand public.

Madame Marthe Cohn a répondu favorablement à l’invitation de la ville de Saint Gilles Croix de Vie pour réaliser une conférence témoignage afin de partager cette partie de sa vie peu banale d’espionne juive au cœur de l’Allemagne nazie. C’est la troisième fois que Marthe Cohn vient témoigner devant les Gillocruciens ; une rencontre proposée dans le cadre du devoir de mémoire, ouverte au grand public le mercredi 10 octobre à 20h30 au Casino.

SUR RÉSERVATION UNIQUEMENT (nombre de places limitées) à : par courriel ou 02.51.55.79.79.

A 98 ans, sa mémoire est intacte. Pas une erreur de date ni de lieu. Lorraine avant tout, elle est entrée rapidement en résistance contre l'Occupant, elle a aidé des centaines de personnes, souvent des Juifs, à passer en zone libre, quand elle était réfugiée à Poitiers avec le reste de sa famille.

Marthe Cohn viendra témoigner de son expérience et parler du sens de la Résistance et de la valeur de l'engagement. Avec simplicité et sourire comme à son habitude cette vieille dame digne du haut de ses 98 ans, viendra apporter la preuve qu' « il est toujours possible de lutter contre l’injustice, même dans les circonstances les plus adverses. »

Un destin hors du commun

Marthe Cohn, née Marthe Hoffnung, à Metz, en avril 1920, a en effet un destin hors du commun. Elle a 20 ans lorsque la guerre éclate et que sa région natale est envahie par les Allemands. Marthe est juive. Elle est obligée de fuir jusqu'à Poitiers pour échapper aux persécutions nazies.

Là-bas, celle qui souhaite devenir infirmière s'éprend de Jacques, un étudiant en médecine qui sera bientôt fusillé pour faits de résistance, tandis que la sœur de Marthe est arrêtée, puis déportée à Auschwitz.

Après avoir réussi à faire passer sa famille en zone libre, Marthe décide de s'engager à son tour dans la lutte. Enrôlée comme infirmière dans l'Armée française, elle est recrutée comme agent de renseignements pour la France en Allemagne. Sa blondeur naturelle, sa parfaite maîtrise de l'allemand et un passé fabriqué de toutes pièces lui permettront d'infiltrer les lignes ennemies et de devenir un atout précieux pour les forces alliées.

De nombreuses distinctions

Pour son action elle a reçu de nombreuses distinctions : la croix de guerre en 1945, la médaille militaire en 1999, la Légion d'honneur en 2004, et la médaille de reconnaissance de la Nation en 2006.

Qui est Marthe Cohn ?

Marthe Cohn, née le 13 avril 1920 à Metz est un auteur, ancienne espionne française juive durant la Seconde Guerre Mondiale. En 2002, elle écrit un livre relatant son histoire, notamment durant l'occupation puis décrivant ses principales actions à la libération en tant qu'espionne infiltrée dans l'Allemagne nazie.

En 1940, après l'invasion de la France par l'Allemagne nazie, elle dû fuir Metz pour se réfugier à Poitiers, où elle restera malgré l'occupation allemande. Elle ira plus tard dans la zone de Vichy où elle pu notamment survivre grâce à de faux papiers qui lui ont été confectionnés à Poitiers. Son fiancé, Jacques, résistant rencontré à Poitiers, qui aida de nombreuses personnes à fuir la zone occupée, a été fusillé durant la guerre.

A la libération, Marthe s'engagea dans la 1ère armée où elle souhaite apporter ses compétences d'infirmière. Elle fut rattachée aux commandos d'Afrique. Découvrant qu'elle parle parfaitement allemand, langue qu'elle utilisait pour communiquer avec ses parents, ses supérieurs lui proposent d'intégrer les services de renseignement. Après plusieurs tentatives infructueuses d'infiltration dans l'Alsace défendue par les Allemands, elle pénétra en Allemagne par la Suisse.

Française juive infiltrée en Allemagne nazie, elle obtint de précieuses informations qui facilitèrent grandement l'avancée des troupes françaises. Elle a notamment averti de l'abandon de la ligne Siegfried et signalé une importante embuscade de la Wehrmacht en Forêt Noire. Pour ces actes, elle obtint la Croix de Guerre en 1945, la Médaille militaire en 1999, le grade de Chevalier de la légion d'honneur en 2004 puis la Médaille de reconnaissance de la Nation en 2006.

Elle épousa Major Lloyd Cohn, un médecin américain en 1958. Elle vit actuellement en Californie, aux États-Unis, où elle a écrit le livre narrant son histoire, publié en 2002, puis traduit et publié en 2004 en France sous le titre : « Derrière les lignes ennemies : Une espionne juive dans l'Allemagne nazie ».

Retour à la liste des actualités


Les autres actualités

<
>
 
Haut de page